La Belgique, terre d’accueil de foyers fiscaux mais pas que…

cas-ri-prise-en-charge-personnes-handicapees-161214Le 14 décembre, la commission des affaires sociales a examiné le rapport d’information sur la prise en charge des personnes handicapées en dehors du territoire français, réalisé par les sénateurs Claire-Lise Campion et Philippe Mouiller.

Ces dernières années, l’actualité a souvent fait l’écho des difficultés de certaines familles contraintes de placer leurs proches handicapés en Belgique, faute de solutions d’accueil et d’accompagnement adaptés en France. 1 451 enfants et 5350 adultes sont aujourd’hui concernés.

Devant l’importance d’un tel phénomène, ce rapport pose la question fondamentale de la place réservée par la France aux personnes handicapées et nous oblige à une véritable prise de conscience.

Le diagnostic posé, le rapport d’information esquisse des pistes :

  1. Garantir la continuité des parcours et limiter le plus possible les risques de rupture en donnant l’information la plus précise possible lorsque l’établissement rencontre des difficultés de prise en charge de la personne afin de leur laisser le temps de solliciter et de construire une solution alternative.
  2. Encourager la mise en réseau et les partenariats entre établissements et saisir l’opportunité des contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens (CPOM) pour proposer des prises en charge plus adaptées.
  3. Poursuivre de façon plus conséquente la réalisation d’une offre de places en établissement en favorisant le décloisonnement et la désinstitutionalisation[1].

La prise en charge des personnes les plus en difficultés est une priorité, selon Elisabeth Doineau : « Il faut passer de l’intention à l’action. Sinon une fois de plus, nous serons dans l’incantation ! ».  

[1] Décloisonnement : assurer à la personne handicapée la plus grande continuité de parcours au sein du même établissement en fonction de l’évolution des besoins, en développant les agréments multiples.

Désinstitutionalisation : mouvement visant à aider les personnes à gagner ou à reconquérir le contrôle de leur vie en tant que citoyens à part entière, en favorisant le plus possible leur intégration en milieu ordinaire.