Déserts médicaux: « Un travail concerté entre les élus et les professionnels de santé est indispensable »

COMMUNIQUE DE PRESSE

DESERTS MEDICAUX

Elisabeth DOINEAU

Sénatrice de la Mayenne

Le Sénat organisait le 22 février 2017 un débat sur la place des professions paramédicales dans la lutte contre la désertification médicale. Elisabeth Doineau est intervenue pour apporter le témoignage des actions menées dans son département.

« La Mayenne est le troisième plus important désert médical de France. L’ensemble du département est concerné : les territoires ruraux comme la ville préfecture de Laval, tant au niveau des généralistes que des spécialistes », constate Elisabeth Doineau, avant de proposer une méthode : « Pour aboutir à une réponse adaptée, un travail concerté entre les élus et les professionnels de santé est indispensable. Il doit ensuite être orienté autour d’un triple axe : construire une réponse adaptée aux territoires, organiser le parcours du patient et faciliter l’exercice des professionnels de santé ».

C’est cette méthode que la Mayenne tente d’appliquer avec l’appui d’un chargé de mission, financé en partenariat par le conseil départemental et le conseil de l’Ordre des médecins.

La création de maisons ou de pôles de santé pluridisciplinaires permet le partage des pratiques et surtout une coordination efficace entre professions médicales et paramédicales, sans oublier les acteurs du médico-social. Cette organisation assure son efficience avec l’élaboration de contrats locaux de santé co-construits.

Dans un contexte de raréfaction durable de la ressource médicale, ces actions partenariales ont permis d’accueillir de nouveaux professionnels notamment après des stages ou après une période en tant qu’adjoints de médecins.