Question écrite: Attractivité des métiers de l’aide à domicile

treatment-1327811_1920.jpgQuestion n° 05852 adressée à Mme la ministre des solidarités et de la santé
À publier le : 28/06/2018
Texte de la question : Mme Élisabeth Doineau attire l’attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé concernant la loi n° 2015-1776 du 28 décembre 2015 relative à l’adaptation de la société au vieillissement. Le maintien des personnes âgées ou des personnes handicapées à domicile en est l’un des principes fondamentaux.
Cependant, les services d’aides à domicile, notamment l’aide à domicile en milieu rural (ADMR), premier réseau associatif d’aide à la personne, rencontrent de grandes difficultés sur le terrain dans le recrutement de leur personnel.
Les raisons de ces difficultés sont multiples : la rémunération est insuffisante (non revalorisée depuis 2016, ce qui conduit à des ajustements au salaire minimum interprofessionnel de croissance – SMIC – pour un grand nombre) ; l’indemnisation kilométrique ne tient pas compte de la hausse des prix du carburant ; le métier est difficile avec des interventions morcelées et de nombreux temps partiels.
En conséquence, elle lui demande quelles mesures peuvent être prises pour assurer une attractivité des métiers de l’aide à domicile.