EGAlim : au départ, une promesse, à l’arrivée, un miroir aux alouettes

farmer-657343_1920

Devant la détresse du monde agricole, le Gouvernement avait lancé en juillet 2017 les états généraux de l’Alimentation. Cette excellente initiative devait répondre à l’avenir de toute une profession, avec un enjeu essentiel : la nécessité de garantir un revenu décent aux producteurs.

Elle devait aussi montrer des orientations fortes pour une alimentation saine, sûre et durable. Ces objectifs n’étaient pas sans remettre en cause nos modèles de production, notamment pour répondre aux attentes des consommateurs. Mais ce grand débat national, qui devait concilier le travail des uns et les choix des autres, n’a pas réussi à réconcilier les Français, bien au contraire.

Le 25 septembre 2018, le Sénat a adopté une motion tendant à opposer la question préalable sur le projet de loi qui en découlait. En conséquence, il n’a pas été adopté.  Lire la suite

Question écrite: Présence de substances toxiques dans les couches pour bébés

bébéQuestion n° 06934 adressée à Mme la ministre des solidarités et de la santé
À publier le : 27/09/2018
Texte de la question : Mme Élisabeth Doineau attire l’attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la présence de substances toxiques relevée par le magazine 60 millions de consommateurs (septembre 2018) dans les couches pour bébés.

Lire la suite

Plan Santé : Réactions d’Elisabeth Doineau

IMG_9716Le président de la République, Emmanuel Macron, a présenté, à l’Élysée, les grandes lignes du Plan Santé, qui touche aussi bien à l’organisation de la médecine libérale que de l’hôpital. Élisabeth Doineau était présente et salue l’ambition de l’exécutif. Elle présentera un rapport sur l’accès aux soins le 17 octobre prochain.

Le chef de l’État identifie comme la « priorité absolue », la construction du système de santé autour du patient. La sénatrice de la Mayenne partage cet objectif : « La santé est la principale préoccupation des Français. Il est donc indispensable de recentrer l’offre de soins sur les besoins des usagers ».

L’objectif est d’éviter les ruptures dans les parcours

« Refondre la formation des professionnels de santé, dégager du temps médical (+ 4 000 assistants médicaux), donner la priorité à la prévention, créer des réseaux de professionnels de santé sur les territoires (CPTS), généraliser le dossier médical partagé et faciliter la santé numérique, toutes ces mesures qui nécessiteront du temps auront des effets réels sur la vie des Français », affirme Élisabeth Doineau.

Pour relever ce défi, l’objectif de dépenses de l’Assurance maladie (ONDAM) sera porté à +2.5% en 2019, soit plus de 400 millions d’euros.

En octobre, les délégués à l’accès aux soins, Sophie Augros, Élisabeth Doineau et Thomas Mesnier, présenteront leur rapport le 17 octobre prochain. Il fera l’inventaire des bonnes pratiques à généraliser pour aboutir à un projet de santé adapté à chaque territoire.

 

Attractivité des métiers de l’aide à domicile: Réponse à ma question écrite

treatment-1327811_1920Question n° 05852 adressée à Mme la ministre des solidarités et de la santé
Publiée le : 28/06/2018
Texte de la question : Mme Élisabeth Doineau attire l’attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé concernant la loi n° 2015-1776 du 28 décembre 2015 relative à l’adaptation de la société au vieillissement. Le maintien des personnes âgées ou des personnes handicapées à domicile en est l’un des principes fondamentaux.

Lire la suite

Remise en cause des taux réduits de la taxe sur la valeur ajoutée pour la rénovation énergétique: Réponse à ma question écrite

roofers-2891664_1920Question n° 06175 adressée à M. le ministre de l’économie et des finances
Publiée le : 19/07/2018
Texte de la question : Mme Élisabeth Doineau attire l’attention de M. le ministre de l’économie et des finances sur l’éventuelle remise en cause des taux réduits de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) pour la rénovation énergétique.

Lire la suite

Fin du dispositif « Pinel » dans les zones B2 et C: Réponse à ma question écrite

home-2892798_1920
Question n° 03553 adressée à M. le ministre de la cohésion des territoires
Publiée le : 01/03/2018
Texte de la question : Mme Élisabeth Doineau attire l’attention de M. le ministre de la cohésion des territoires sur les conséquences de l’article 68 de la loi n° 2017-1837 du 30 décembre 2017 de finances pour 2018. Ce dernier vise à prolonger le dispositif d’investissement locatif « Pinel » de quatre ans, en le limitant aux opérations réalisées dans les zones les plus tendues en matière de location, excluant les zones B2 et C, à compter du 1er janvier 2018.

Lire la suite