Rencontre Entre Nous à Carelles

Entre nous.pngPourquoi avez-vous initié à Carelles une série de rencontres « Entre Nous », ouvertes à tous ?

Parce que Le Grand Débat a mis en lumière la nécessité, pour les parlementaires, de mieux communiquer sur leur action au sein du Parlement. Ce fut l’occasion pour moi de préciser le fonctionnement et le rôle modérateur du Sénat et de rendre compte de mes travaux en ma qualité de vice-présidente de la commission des affaires sociales.

C’est donc une démarche « pédagogique » ?

Absolument ! Cela m’a permis également de préciser mes centres d’intérêt et ils sont nombreux ! La santé en est un…

J’ai sillonné la France pour relever les expérimentations menées pour un meilleur accès aux soins. Forte de cette mission, j’accompagne au mieux les élus et professionnels du département pour tenter de trouver des solutions aux difficultés rencontrées sur notre territoire.

Quels sont les thèmes principaux abordés par les participants, apparemment nombreux pour cette soirée ?

J’ai été très sensible à la simplicité et la franchise avec lesquelles les participants se sont exprimés sur des sujets très variés tels que le fonctionnement de nos institutions, la place de la cellule communale dans l’intercommunalité, les préoccupations du monde agricole et plus généralement du monde rural, le maintien des activités dans les petites communes…

Quelle conclusion tirez-vous de cette première rencontre ?

Pour moi ce fut un succès !  Il me semble qu’à l’issue de la soirée, les participants ont mieux compris le travail mené au sénat et l’importance pour notre démocratie du bicamérisme. Je pense que l’image qu’ils avaient de la Haute Assemblée,  chambre réunissant des élus âgés somnolant sur leur siège, a été sensiblement modifiée !  Les sénateurs sont des élus déterminés à participer activement à l’élaboration de la loi et à prendre toute leur place dans le débat parlementaire…

La liberté du ton et la richesse de nos échanges m’ont confortée dans mon souhait de poursuivre ces rencontres « Entre Nous ». Elles nourrissent mon travail parlementaire et renforcent mon lien avec chacun d’entre vous…