Question écrite: Prime pour les assistants de régulation médicale (15)

help-3367203_1920Question n° 16024 adressée à M. le ministre des solidarités et de la santé
À publier le : 14/05/2020
Texte de la question : Mme Élisabeth Doineau attire l’attention de M. le ministre des solidarités et de la santé sur la situation des assistants de régulation médicale (ARM).
Dans un communiqué du 15 avril 2020, il a annoncé le versement d’une prime exceptionnelle aux personnels hospitaliers mobilisés depuis le début de l’épidémie Covid-19. Si les montants de cette prime seront variables en fonction des régions et services les plus touchés, les centres de réception et de régulation des appels 15 (CRRA 15) ont tous été fortement impactés.
Or, étant donné que le personnel des CRRA 15 n’est pas considéré comme personnel soignant, il n’est pas assuré de bénéficier de la prime exceptionnelle liée à la crise sanitaire.
Pourtant, il a fait preuve de professionnalisme et a démontré sa capacité d’adaptation dans un contexte sanitaire inhabituel et à forte pénibilité dans la durée.
Aussi peut-on considérer que les assistants de régulation médicale font partie de la première ligne face à la guerre contre le Covid-19, certes pas sur le terrain, mais au téléphone à réceptionner les appels d’urgence, de détresse et d’aide psychologique de la population.

L’association française des assistants de régulation médicale demande donc le versement du montant maximal de cette prime, soit 1 500 euros pour tous les ARM et le versement d’une prime de 500 euros à tous les stagiaires CFARM ayant été intégrés dans les dispositifs de renforts mis en place dans les CRRA. Enfin, l’AFARM estime légitime d’accorder aux assistants de régulation médicale la certification d’office, en supprimant la validation des acquis de l’expérience pour tout le personnel non certifié actuellement en poste (décret n° 2019-747 du 19 juillet 2019 relatif au diplôme d’assistant de régulation médicale). Cette situation sanitaire inédite remet aussi en question le statut médico administratif des ARM, qui revendiquaient déjà une filière spécifique avec la revalorisation salariale adaptée.
Aussi, elle lui demande quelles mesures il compte mettre en œuvre afin de reconnaître le rôle prépondérant joué par les ARM dans cette crise.