La loi Santé est définitivement adoptée !

Le 20 juin dernier, j’ai eu l’honneur de présider la commission mixte paritaire sur le projet de loi relatif à l’organisation et la transformation du système de santé. Une première expérience que je qualifierai d’heureuse puisqu’elle s’est soldée par un accord.

Il convient désormais de communiquer au plus près du terrain pour fédérer tous les acteurs et favoriser le partage des responsabilités pour imprimer une véritable dynamique.

Car le chantier de la réorganisation de notre système de santé passera davantage par le terrain que par la loi. Mobilisons-nous sur nos territoires !

Communiqué de presse: Le groupe UC vote le PJL Santé révisé par le Sénat

Le 11 juin 2019 Le groupe Union Centriste a apporté majoritairement son soutien au projet de loi amendé par le Sénat. Ce texte ne constitue qu’un chapitre du plan « ma santé 2022 » présenté il y a quelques mois par le gouvernement et très attendu par tous les professionnels, comme on le vit actuellement avec le problème crucial des services d’urgence.

« Ce projet de loi est une étape indispensable pour répondre aux enjeux de notre temps. Il supprime enfin le Numérus Clausus et réforme en profondeur les études de santé en privilégiant un haut niveau de connaissances médicales, mais aussi des compétences en relations humaines et en numérique » a déclaré Elisabeth DOINEAU, sénatrice de la Mayenne, au nom du groupe Union Centriste.

Dans ce contexte, les stages sont un levier indispensable et le groupe se réjouit de l’adoption d’un amendement (16 rectifié) visant à faciliter l’agrément des praticiens maîtres de stage des universités accueillant des étudiants de médecine.

Tout au long de l’examen du texte, le groupe a insisté sur la nécessité de travailler et de communiquer au plus près du terrain pour permettre de pouvoir accéder à des soins de qualité, de manière égale et satisfaisante, partout en métropole comme dans les Outremers.

« L’inégal accès aux soins est une préoccupation majeure pour nos concitoyens. Aucun territoire n’échappe véritablement à cette problématique qui cristallise les angoisses, les impatiences, voire les colères » a souligné la sénatrice. Lire la suite

Projet de loi Santé: Intervention d’Elisabeth Doineau

Le 3 juin 2019, le Sénat a débuté l’examen du projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé. La sénatrice Elisabeth Doineau s’est exprimée au nom du groupe Union centriste.

L’accès aux soins est un sujet d’angoisse pour nombre de Français. S’il n’y a pas de solution miracle, de nombreuses pistes sont à approfondir comme la décentralisation de la formation, user du levier des stages pour promouvoir la richesse des modes d’exercice et orienter les vocations et enfin favoriser le partage des tâches entre professionnels.

Grand débat: L’accès aux soins, préoccupation majeure des Français !

Mercredi 10 avril 2019, le Premier ministre s’est exprimé devant le Sénat pour partager les conclusions du Gouvernement suite au Grand débat national. S’en est suivi un débat au cours duquel j’ai interrogé la ministre des Solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, sur les inquiétudes exprimées par les élus locaux et nos concitoyens face à la problématique de l’accès aux soins et aux réponses imprécises apportées par la future loi Santé (assistants médicaux, hôpitaux de proximité).

Ci-dessus la réponse de la ministre.

Plan Santé : Réactions d’Elisabeth Doineau

IMG_9716Le président de la République, Emmanuel Macron, a présenté, à l’Élysée, les grandes lignes du Plan Santé, qui touche aussi bien à l’organisation de la médecine libérale que de l’hôpital. Élisabeth Doineau était présente et salue l’ambition de l’exécutif. Elle présentera un rapport sur l’accès aux soins le 17 octobre prochain.

Le chef de l’État identifie comme la « priorité absolue », la construction du système de santé autour du patient. La sénatrice de la Mayenne partage cet objectif : « La santé est la principale préoccupation des Français. Il est donc indispensable de recentrer l’offre de soins sur les besoins des usagers ».

L’objectif est d’éviter les ruptures dans les parcours

« Refondre la formation des professionnels de santé, dégager du temps médical (+ 4 000 assistants médicaux), donner la priorité à la prévention, créer des réseaux de professionnels de santé sur les territoires (CPTS), généraliser le dossier médical partagé et faciliter la santé numérique, toutes ces mesures qui nécessiteront du temps auront des effets réels sur la vie des Français », affirme Élisabeth Doineau.

Pour relever ce défi, l’objectif de dépenses de l’Assurance maladie (ONDAM) sera porté à +2.5% en 2019, soit plus de 400 millions d’euros.

En octobre, les délégués à l’accès aux soins, Sophie Augros, Élisabeth Doineau et Thomas Mesnier, présenteront leur rapport le 17 octobre prochain. Il fera l’inventaire des bonnes pratiques à généraliser pour aboutir à un projet de santé adapté à chaque territoire.

 

Communiqué de presse: Accès aux soins – déplacement avec Edouard Philippe

Sans titre

ACCES AUX SOINS

Elisabeth DOINEAU

Aux côtés du Premier Ministre dans le Cher

Dans le cadre de la mission de suivi du plan d’accès aux soins qui lui a été confiée par le Gouvernement, Elisabeth DOINEAU, sénatrice de la Mayenne, a accompagné le Premier Ministre, Edouard PHILIPPE, dans son déplacement à Sancoins, dans le Cher. A cette occasion, ils ont visité la Maison de Santé Pluridisciplinaire (MSP) qui réunit 22 professionnels.  Lire la suite